Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Blog SVT Lycée Vauban 08600 Givet
  • Blog SVT Lycée Vauban 08600 Givet
  • : Blog pour tous les élèves du Lycée Vauban (Givet - 08600) ayant Mr Janvier comme professeur de S.V.T.
  • Contact

Messages

Cette rubrique s'adresse aux 
élèves du  Lycée Vauban 
08600 Givet

Tales 

Banque de sujets de baccalauréat en SVT.

Tales Planning des devoirs du samedi matin

1S 

TPE 2010-2011 : Thèmes et fiches pédagogiques.

  Tous

Le blog de Mr Sauvanet (Professeur de PC au Lycée Vauban).
Projekt  Comenius : le blog multilingue du Projet Coménius.

Tous Forum d'entraide du lycée Vauban.

Tous

Programmes officiels de SVT en collège.
Programmes officiels de SVT en Lycée.

Forum national des SVT.

 Tous

Orientation : Partez à la découverte de témoignages d'anciens élèves sur leur parcours scolaire, universitaire et professionnel. N'hésitez pas à leur poser des questions par le biais des commentaires (exemple).

Rechercher

Coups de coeur

Le fabuleux destin du Pingouin :
Ma photo Par Lydie.
Blog de la science facile à
comprendre et amusante.
Les animaux, leur vie, 
leurs amours... 


cabougeensvt
Ca bouge en SVT...

Un blog Dynamique pour

les élèves de collège

 

Site SVT de Madame Laroche Peltier

Groupe Facebook cours, exercices

corrigés de SVT niveau lycée

Archives

Présentation du blog

svt.jpgBienvenue à tous,


Un blog en direction des élèves de Seconde, Première L, Première S et Terminale S Spécialité S.V.T...

Vous y trouverez, continuellement réactualisés :

  • des compléments concernant les cours, TP, TD...
  • des éléments de correction des évaluations...
  • des informations sur le baccalauréat, l'épreuve d'E.C.E, les T.P.E...

Et plein d'autes choses pour vous aider et vous permettre de mieux gérer votre travail personnel...
Un blog à visiter régulièrement, je vous conseille d'ailleurs de le faire au moins une fois par semaine pour récupérer les documents mis en ligne et enrichir ainsi votre cours ou vos CR de TP...
  

<= Abonnez-vous à la "NewsLetter" ci-contre, vous serez automatiquement prévenus de la parution d'un article...

<= Les articles sont classés par "Catégories", cliquez sur celle qui vous concerne...  

Bonne découverte de ce blog et n'hésitez pas à déposer des commentaires !

Pour me contacter c'est =====> ici <=====

(Merci de me prévenir si des liens ne sont plus valides)

Ci-dessous, vous trouverez les extraits des 15 dernières publications sur le blog. Cliquez sur les titres pour voir l'intégralité de l'article, afficher les images et avoir accès aux liens qu'il contient.

9 octobre 2007 2 09 /10 /octobre /2007 12:53
Les Ig Nobel 2007, de la bombe gay aux secrets de la bouse de vache et des matelas

Par Jean-Luc Goudet - Futura-Sciences

Le Viagra qui améliore la résistance des hamsters au décalage horaire, les complications gastriques après l’ingestion d’un sabre, les recherches secrètes sur la bombe qui rend gay, l’extraction de la vanilline à partir de la bouse de vache… Le jury 2007 du désormais mythique prix Ig Nobel n’a pas démérité.

Comme chaque année, l’association Improbable Research a remis ses fameux prix Ig Nobel (prononcer ignoble) à peu près en même temps que le très respectable jury Nobel. Recherches loufoques, découvertes étonnantes et projets fantaisistes ont été généreusement récompensés lors d’une cérémonie déjantée, comme la tradition l’exige.

Pratiquement tous les prix correspondent à des spécialités retenues également pour les véritables prix Nobel. Mais les entorses sont permises. Le jury a ainsi créé un Ig Nobel d’aviation afin de ne pas rater la prometteuse découverte d’une équipe argentine (Diego A. Golombek avec Patricia V. Agostino et Santiago A. Plano,  de l'Université Nationale de Quilmes) sur un effet secondaire du Viagra. Celui-ci, en effet, réduirait les effets du décalage horaire, du moins chez le hamster (dont on sait pourtant qu’il ne fréquente pas davantage les lignes argentines que les autres voies aériennes).

En médecine, c’est fort logiquement que Brian Witcombe (Département de radiologie, Gloucestershire Royal NHS Foundation Trust, Gloucester, Royaume-Uni) et Dan Meyer (Etats-Unis) l’emportent avec une étude innovante sur les effets secondaires de l’ingestion d’une épée. Dan Meyer (Antioch, Tennessee) sait de quoi il parle, étant lui-même pratiquant et même président de l’association des avaleurs de lames.

Bombe non létale

En matière de projets invraisemblables, l’association a exhumé une idée folle qui semble bien avoir été évoquée par l’armée de l’air américaine en 1994 : la conception d’un gaz aphrodisiaque qui provoquerait chez l’ennemi une irrésistible attirance sexuelle pour les collègues soldats, fussent-ils de même sexe. Appelée bombe gay, cette arme n’a semble-t-il pas été explorée plus avant. Pour son aspect non létal, elle est récompensée aujourd’hui d’un superbe prix Ig Nobel de la paix. Rappelons que Jacques Chirac avait eu cet honneur en 1996 pour avoir choisi en 1995 de reprendre les essais nucléaires français au moment du cinquantième anniversaire du bombardement atomique d’Hiroshima.

En chimie, la récompense ne pouvait échapper à la japonaise Mayu Yamamoto, du Centre international de médecine du Japon qui a trouvé le moyen d’extraire la vanilline présente - qui en aurait douté ? - dans la bouse de vache. Signalons également Johanna van Bronswijk, spécialiste hollandaise de l’hygiène dans les bâtiments, qui s’est lancée dans le catalogue exhaustif du petit peuple d’invertébrés s’épanouissant dans nos matelas. Plus fantasque, Brian Wansink, célèbre nutritionniste américain et spécialiste de comportement alimentaire a dû inventer, pour mener ses études, un récipient sans fond dans lequel un gourmand impénitent peut puiser indéfiniment de la nourriture.

Le succès planétaire de cette compétition ne se dément pas, à tel point que le serveur de l’association Improbable Research était complètement saturé ce week-end et ce lundi. Dans la compétition elle-même, l’élargissement international s’est concrétisé par des récompenses de scientifiques installés bien au-delà de la sphère anglo-saxonne. Plus réjouissant encore, de - véritables - prix Nobel ont eux-mêmes remis les prix : Craig Mello (médecine, 2006), Roy Glauber (physique, 2005) et William Lipscomb (chimie, 1976, qui collabore régulièrement à cet événement).

Ig Nobel 2006 : des prix Nobel qui sentent le fromage

Par Jean-Luc Goudet - Futura-Sciences

Pourquoi les pics n'ont-ils pas mal à la tête ? Pourquoi les spaghettis cassent-ils en plus de deux morceaux ? Comment soigner le hoquet par un massage rectal ? A quelle vitesse les ultrasons parcourent-ils le fromage ? Pour avoir répondu à ces questions, des - vrais - scientifiques ont chacun reçu le désormais prestigieux prix Ig Nobel. Une récompense plus sérieuse qu'il n'y paraît. 

Affublé d'un bec d'oiseau et coiffé de plumes rouges, le professeur Ivan Schwab, de l'Université de Californie (campus de Davis) vient recevoir son prix Ig Nobel d'ornithologie, qu'il partage avec son défunt collègue Phillip May (UCLA, Université de Californie, campus de Los Angeles). Ces deux scientifiques ont résolu un mystère : comment un pic peut-il résister au nombre et à la force des coups qu'il porte à longueur de journée sur les arbres, pour déloger les insectes, faire la cour à une lointaine femelle ou creuser son nid dans un tronc ? Durant une journée ordinaire, le pic noir, par exemple, aura donné entre 8.000 et 12.000 coups de becs (La Hulotte, n° 82), largement de quoi abîmer le cerveau et décoller la rétine. Ophtalmologiste et spécialiste des oiseaux, Ivan Schwab a compris que l'animal résiste à ce traitement grâce à un cerveau petit et des yeux bien enfoncés dans un crâne épais et à structure spongieuse.

Le lauréat suivant, récompensé par l'Ig Nobel de médecine, ne s'est livré à aucune démonstration mais personne ne lui en a voulu. Francis Fesmire, un médecin urgentiste de l'université du Tennessee, a mis au point une technique de guérison du hoquet basé sur un massage rectal.

Consolation nationale après la remise des prix Nobel, trustés par les Américains, deux Français se sont vus remettre l'Ig Nobel de physique. Basile Audoly et Sebastien Neukirch (Laboratoire de modélisation en mécanique, université Pierre et Marie Curie, Paris) ont expliqué très savamment, en 2005, que si les spaghettis se coupaient toujours en plusieurs morceaux quand on les courbe trop, c'est qu'une onde élastique parcourt la tige, amplifiant localement la courbure.

Pourquoi le bruit d'une craie crissant sur le tableau noir nous est-il insupportable ? Le jury Ig Nobel a semblé convaincu par l'explication fournie par D. Lynn Halpern, Randolph Blake et James Hillenbrand (Northwestern University, Evanston, Illinois) : ce son réveillerait en nous le souvenir ancestral des cris qu'émettaient les primates non humains

L'Ig Nobel de la Paix est très logiquement revenu à Howard Stapleton pour son appareil baptisé Le Moustique, censément capable de repousser les adolescents grâce à l'émission de sons désagréables sur des fréquences aiguës que les plus âgés n'entendent plus. 

Fromage, moustiques et ultrasons

Au total, dix prix ont été remis pour des recherches étranges, amusantes, voire loufoques au premier abord. On apprend ainsi que l'anophèle (le moustique transmettant la malaria) est autant attiré par le fromage belge Limburger que par l'odeur des pieds humains, que Daniel Oppenheimer (université de Princeton) a étudié la question du recours abusif aux mots longs dans la langue vernaculaire et que les préférences gustatives du scarabée bousier ont passionné Wasmia Al-Houty de l'université du Koweit et son compatriote Faten Al-Mussalam, membre de l'autorité publique pour l'environnement.

Plus près de nos préoccupations quotidiennes, Nic Svenson et Piers Barnes ont déterminé combien il faut prendre de photos d'un groupe de personnes pour être sûr d'obtenir un cliché sur lequel aucune n'a les yeux fermés. Enfin, signalons le travail original de quatre chercheurs espagnols, de l'université de Valence et de celle des îles Baléares, qui ont mesuré l'influence de la température sur la vitesse des ultrasons dans le fromage Cheddar.

De l'ombre aux vrais Nobel ?

La seizième cérémonie de remise des prix Ig Nobels n'a pas failli à sa réputation de drôlerie, avec un impeccable show à l'américaine. Organisée depuis 1991 à l'université Harvard, cette remise de prix est patronnée par une revue scientifique et humoristique, Annals of Improbable Research, qui a pour thème « Les recherches qui font d'abord rire puis réfléchir ». L'expression Ig Nobel , en anglais, se prononce comme ignoble, qui a le même sens qu'en français. Pourtant, on ne trouve rien d'ignoble dans ces travaux, juste une belle dose d'irrévérence et d'autodérision...

Le succès de cette gentille mascarade ne se dément pas, au contraire. Il semble qu'il augmente d'année en année. Alors que les prix ont longtemps été remis, le plus souvent, en l'absence des intéressés, les lauréats 2006 n'ont pas hésité à faire le voyage à Harvard pour se prêter au jeu, et dans le monde entier, on se fait l'écho de cette cérémonie pour rire. Selon l'agence canadienne Science Presse, les journaux ont mieux couvert les Ig Nobel que les vrais Prix Nobel…

Pour aller plus loin et lire le livre :

"IgNobels, la science qui fait rire... et réfléchir", par Marc Abrahams (l'organisateur des prix), aux éditions Danger Public (350 pages, 14,50 euros)

Partager cet article

Repost 0

commentaires