Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Blog SVT Lycée Vauban 08600 Givet
  • Blog SVT Lycée Vauban 08600 Givet
  • : Blog pour tous les élèves du Lycée Vauban (Givet - 08600) ayant Mr Janvier comme professeur de S.V.T.
  • Contact

Messages

Cette rubrique s'adresse aux 
élèves du  Lycée Vauban 
08600 Givet

Tales 

Banque de sujets de baccalauréat en SVT.

Tales Planning des devoirs du samedi matin

1S 

TPE 2010-2011 : Thèmes et fiches pédagogiques.

  Tous

Le blog de Mr Sauvanet (Professeur de PC au Lycée Vauban).
Projekt  Comenius : le blog multilingue du Projet Coménius.

Tous Forum d'entraide du lycée Vauban.

Tous

Programmes officiels de SVT en collège.
Programmes officiels de SVT en Lycée.

Forum national des SVT.

 Tous

Orientation : Partez à la découverte de témoignages d'anciens élèves sur leur parcours scolaire, universitaire et professionnel. N'hésitez pas à leur poser des questions par le biais des commentaires (exemple).

Rechercher

Coups de coeur

Le fabuleux destin du Pingouin :
Ma photo Par Lydie.
Blog de la science facile à
comprendre et amusante.
Les animaux, leur vie, 
leurs amours... 


cabougeensvt
Ca bouge en SVT...

Un blog Dynamique pour

les élèves de collège

 

Site SVT de Madame Laroche Peltier

Groupe Facebook cours, exercices

corrigés de SVT niveau lycée

Archives

Présentation du blog

svt.jpgBienvenue à tous,


Un blog en direction des élèves de Seconde, Première L, Première S et Terminale S Spécialité S.V.T...

Vous y trouverez, continuellement réactualisés :

  • des compléments concernant les cours, TP, TD...
  • des éléments de correction des évaluations...
  • des informations sur le baccalauréat, l'épreuve d'E.C.E, les T.P.E...

Et plein d'autes choses pour vous aider et vous permettre de mieux gérer votre travail personnel...
Un blog à visiter régulièrement, je vous conseille d'ailleurs de le faire au moins une fois par semaine pour récupérer les documents mis en ligne et enrichir ainsi votre cours ou vos CR de TP...
  

<= Abonnez-vous à la "NewsLetter" ci-contre, vous serez automatiquement prévenus de la parution d'un article...

<= Les articles sont classés par "Catégories", cliquez sur celle qui vous concerne...  

Bonne découverte de ce blog et n'hésitez pas à déposer des commentaires !

Pour me contacter c'est =====> ici <=====

(Merci de me prévenir si des liens ne sont plus valides)

Ci-dessous, vous trouverez les extraits des 15 dernières publications sur le blog. Cliquez sur les titres pour voir l'intégralité de l'article, afficher les images et avoir accès aux liens qu'il contient.

31 janvier 2007 3 31 /01 /janvier /2007 09:02
TPE – Préparation à l'oral – Source = http://www.ac-creteil.fr/lycee/tpe/sousmenus/4/outils.html
 
 
Fiche Méthode 1
 
LES TROIS CLEFS D'UNE BONNE PRESENTATION ORALE
Clé numéro 1 : Le choix des informations
 
Le choix des informations

L'oral repose sur des recherches, des enquêtes, des expériences qui vous sont propres, qui vous sont personnelles.
L'information n'est connue que du groupe qui doit la transmettre.
Compte tenu du temps imparti, de la nécessité de partager son temps de paroles il faudra faire un choix judicieux des informations.
·          Quelles sont les informations fondamentales ?
·          Qu'est-ce qui est de nature à mobiliser l'attention du jury ?
·          Comment rendre compte de la démarche suivie ?
 
Clé numéro 2 : Le plan
 
Le plan
 
Le plan est la dernière étape de l'organisation des informations à transmettre. Tout oral doit comporter trois phases :
 
 
Phase 1 : Une introduction
Elle a un double objectif :
·          Informer sur le sujet traité et le mode d'approche choisi
·          Donner envie de vous écouter.
 
Phase 2 : Un développement d'informations organisées
 
·          La logique d'un plan peut dépendre de votre démarche, du contenu que vous voulez faire passer mais aussi de la relation au jury : qu'attend-il ? que peut-on lui dire qui soit un plus ? (en particulier par rapport à la fiche de synthèse que vous lui aurez remise).
·          D'une manière générale, votre plan oral doit être très clair et vous permettre de dire tout et uniquement ce que vous avez décidé d'exposer.
·          Attention : on ne s'exprime pas de manière identique à l'écrit et à 1'oral. Si votre production est un dossier, la structure de l'oral devrait être différente.
 
Phase 3 : Une conclusion qui annonce la fin de la communication.
 
on peut :
·          Effectuer un rappel concis des points abordés et que vous considérez comme essentiels.
·          introduire un aspect nouveau auquel les réflexions précédentes conduisent naturellement (ouverture).
·          Ouvrir sur un débat et le début de l'échange, préparer la discussion et les questions du jury.
 
Quelques conseils :
 
·          Rédigez votre plan (idée - clé et idées secondaires) sur une seule page que vous garderez à portée de vue.
·          Ne pas rédiger le texte, sinon vous serez tenté de le lire et vous perdrez le contact visuel avec le jury.
Clé numéro 3 : Bien gérer une situation de communication
Il faut regarder les autres :
 
·          Évitez de lire vos notes, de parler avec une voix inaudible
·          Ne restez pas courbé, ou figé .
·          Occupez l'espace, surveillez votre attitude
 
Il faut travailler à tout ce qui peut vous aider pour communiquer :
 
·          Un vocabulaire rigoureux précis, technique, imagé, évocateur
·          Des aides visuelles (transparents, tableau ...
·          De la conviction.
 
 
Fiche Méthode 2
 
L'Orateur : comment me comporter pour faciliter la communication ?
1- Regarder l'autre pour qu'il vous écoute
 
Le regard accordé à chaque personne de l'auditoire est essentiel : les accords, désaccords, rire/ennui, adhésion et/ou refus... peuvent se lire en direct sur les visages.

Il est donc conseillé de :
·          Ne pas "balayer le jury comme l'oeil vide de la caméra".
·          Ne pas trop regarder vos notes, le sol, le tableau...
2- Le trac
 
C'est une réaction classique que tous les comédiens connaissent, liée à la peur du jugement d'autrui.

Il faut apprendre à relativiser cette peur, à se décontracter, voire utiliser ce trac pour être encore plus concentré sur son objectif.
·          Éviter le regard de l'autre est la conséquence d'une peur normale et partagée par tout le monde : avoir peur de ne pas être à la hauteur, suffisamment bon...
·          Mais nier une difficulté ne la fait pas disparaître
3- Adopter une posture active et non agitée
 
Il faut adopter une attitude qui permette une bonne oxygénation des poumons.
 
·          Évitez toutes les attitudes qui vous feraient dépenser de l'énergie inutile au moment même où vous devez vous concentrer.
·          Redresser sans exagération les épaules. Se redresser, c'est assumer ses paroles.
·          Éviter de se crisper : ces contractures "contaminent la pensée et la voix".
·          Éviter de mettre ses mains dans les poches ou de manipuler un objet. Ces signes sont des marques d'une tentation de fuite.
·          Être assis (droit, afin de permettre l'aération des poumons et de la tête), c'est se mettre à la hauteur du jury, c'est permettre une communication plus intime.
·          Rester debout permet d'utiliser l'espace et les ressources plus aisément.
·          Pouvoir faire les deux successivement est encore mieux 1
Il faut utiliser la posture qui vous convient le mieux en fonction de vos atouts
4- Poser sa voix
 
La voix est un produit de plusieurs facteurs qui sont : la respiration l'articulation, l'intensité, l'intonation.
 
·          Commencer un exposé par des mots neutres afin de pouvoir s'écouter et contrôler son discours.
·          Poser sa voix dans un registre grave oblige à parler plus lentement, à mieux détacher les syllabes et à mieux articuler. Musique et sens des paroles doivent être accordés.
·          Un tremblement de voix trahit un malaise face à autrui. En général la perception de ce tremblement augmente encore le malaise...
·          Il est donc conseillé de le dominer en posant dès les premières minutes sa voix dans un registre grave, pour se donner confiance.
 
 
Fiche Méthode 3
 
La gestion des ressources
1- Bien gérer son temps de parole
 
Maîtriser votre communication, c'est connaître à l'avance la durée nécessaire à votre présentation.

Seul l'entraînement permet d'évaluer objectivement le temps de chacune des parties.
Des répétitions s''imposent.
Quelques conseils pratiques :
 
·          Pensez au rythme de votre exposé.
·          A la montre que l'on place sur la table, à la limite du champ de vision et qui permet de se contrôler.
·          Des régulations : les silences, les respirations qui permettent de relâcher la tension et de se recentrer sur l'objectif.
2- Les membres du jury
 
Qu'attendent-ils ? Une présentation claire, bien documentée et convaincante.
 
Comment leur faire partager vos propres objectifs ?
Annoncer brièvement les objectifs permet à l'auditeur de se concentrer sur l'écoute. Cela rassure de ne pas tout aborder ensemble. Cela permet donc de se concentrer sur l'essentiel.
 
Quels signaux nous sont communs ?

Les signaux sont des éléments d'un code conventionnel. Par exemple :
signaux de politesse, d'alerte, sigles, abréviations communs à une communauté de base...
Il faut donc introduire, dès le départ, tous les termes et concepts qui ne seraient pas connus, avant de rentrer dans le vif du sujet.
3- Favoriser les conditions matérielles de l'écoute
 
La qualité de l'écoute dépend des conditions matérielles dont on dispose.
 
·          Même si vous passez après un autre candidat, utilisez l'espace en fonction de vos souhaits, testez vos outils (écran, stylo-feutres, rétroprojecteur...).
·          Utilisez tous les atouts et toutes les ressources dont vous pouvez disposer : tableau noir ou blanc et tableau de papier (veillez à ce qu'il soit vierge et à avoir les feutres dont vous pouvez avoir besoin), préparez chaise, table pour poser vos documents et éventuellement les lire aisément

Le rétroprojecteur et les transparents ou mieux, un diaporama, sont des aides nécessaires pour un exposé en un temps aussi limité.

Un transparent ou un diaporama peut servir :
·          Soit à structurer l'intervention (plan ou sommaire)
·          Soit à illustrer un commentaire (tableau, graphique, schéma, image, photo).
·          On peut même combiner les deux usages.
 
Attention !
·          Un rétroprojecteur ou un vidéoprojecteur, doit être systématiquement éteint après son usage.
·          Songez à votre place par rapport au public afin que tous puissent voir l'écran ou le tableau.
 
4- Donner du sens à l'information
 
a- La règle de trois.
 
Chaque thème doit être abordé en trois temps :
·          Annonce
·          Développement
·          Clôture avec résumé.

Cette recette simple permet de favoriser "l'anticipation constructive".
Elle permet de susciter l'intérêt du jury.
 
b- Les "attaques multiples".
 
Les découvertes récentes montrent qu'un individu privilégie un mode de perception du réel visuel, auditif, kinésique. En utilisant tous les moyens de communication, vous multipliez vos chances d'être compris par tous.

Cela implique d'utiliser :
·          Transparents et tableau pour les visuels
·          Modulation de la voix pour les auditifs
·          Gestes (sans gesticulation) pour les kinésiques : passage debout/assis pour aborder une autre partie du discours, appuyer une alternance avec deux doigts, compter les points de votre discours sur les doigts de la main, faire circuler un objet, une photo...
 
Il s'agit de renforcer le discours et non d'être agité ou agressif.
 
b- La syntaxe orale.
 
Elle obéit à quatre règles :
·          Des phrases courtes et indépendantes. Renoncez aux mots savants, aux effets et aux "Phrases à tiroirs".
·          La mise en oeuvre des acteurs "J'ai effectué cette mesure " plutôt que "La mesure a été faite..."
·          Une construction autour d'images, de métaphores, d'analogies.
·          Un silence, qui est à l'oral ce que la ponctuation est à l'écrit.
 
 
En conclusion…
 
Quelques conseils pour s'améliorer…
 
 
Pas de progrès sans entraînement personnel
 
·          Un retour d'information vous sera donné lors de présentations oral préparatoires. Il s'agit d'une aide précieuse.
·          Vous-même, vous pouvez chercher à vous améliorer en réalisant un test à la fin de chaque présentation d'entraînement.
·          Soyez honnête avec vous-même : cela permettra de vous améliorer.

Vous pouvez utiliser le tableau : "Se tester : préparation à l'oral".
 
Analysez les exposés que vous avez trouvés performants
·          Pourquoi sont-ils performants?
·          Comment puis-je m'en inspirer pour améliorer ma propre prestation ?
 
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires