Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Blog SVT Lycée Vauban 08600 Givet
  • Blog SVT Lycée Vauban 08600 Givet
  • : Blog pour tous les élèves du Lycée Vauban (Givet - 08600) ayant Mr Janvier comme professeur de S.V.T.
  • Contact

Messages

Cette rubrique s'adresse aux 
élèves du  Lycée Vauban 
08600 Givet

Tales 

Banque de sujets de baccalauréat en SVT.

Tales Planning des devoirs du samedi matin

1S 

TPE 2010-2011 : Thèmes et fiches pédagogiques.

  Tous

Le blog de Mr Sauvanet (Professeur de PC au Lycée Vauban).
Projekt  Comenius : le blog multilingue du Projet Coménius.

Tous Forum d'entraide du lycée Vauban.

Tous

Programmes officiels de SVT en collège.
Programmes officiels de SVT en Lycée.

Forum national des SVT.

 Tous

Orientation : Partez à la découverte de témoignages d'anciens élèves sur leur parcours scolaire, universitaire et professionnel. N'hésitez pas à leur poser des questions par le biais des commentaires (exemple).

Rechercher

Coups de coeur

Le fabuleux destin du Pingouin :
Ma photo Par Lydie.
Blog de la science facile à
comprendre et amusante.
Les animaux, leur vie, 
leurs amours... 


cabougeensvt
Ca bouge en SVT...

Un blog Dynamique pour

les élèves de collège

 

Site SVT de Madame Laroche Peltier

Groupe Facebook cours, exercices

corrigés de SVT niveau lycée

Archives

Présentation du blog

svt.jpgBienvenue à tous,


Un blog en direction des élèves de Seconde, Première L, Première S et Terminale S Spécialité S.V.T...

Vous y trouverez, continuellement réactualisés :

  • des compléments concernant les cours, TP, TD...
  • des éléments de correction des évaluations...
  • des informations sur le baccalauréat, l'épreuve d'E.C.E, les T.P.E...

Et plein d'autes choses pour vous aider et vous permettre de mieux gérer votre travail personnel...
Un blog à visiter régulièrement, je vous conseille d'ailleurs de le faire au moins une fois par semaine pour récupérer les documents mis en ligne et enrichir ainsi votre cours ou vos CR de TP...
  

<= Abonnez-vous à la "NewsLetter" ci-contre, vous serez automatiquement prévenus de la parution d'un article...

<= Les articles sont classés par "Catégories", cliquez sur celle qui vous concerne...  

Bonne découverte de ce blog et n'hésitez pas à déposer des commentaires !

Pour me contacter c'est =====> ici <=====

(Merci de me prévenir si des liens ne sont plus valides)

Ci-dessous, vous trouverez les extraits des 15 dernières publications sur le blog. Cliquez sur les titres pour voir l'intégralité de l'article, afficher les images et avoir accès aux liens qu'il contient.

1 mai 2008 4 01 /05 /mai /2008 17:27

Dossier 1 (à rendre le premier cours après les vacances de la Toussaint)

Problématique : De la matière organique est en permanence recyclée au sein d'un écosystème, comment l'homme peut-il influencer ces cycles ?

Voir un
exemple de plan possible.

Quelques liens utiles :
http://www.manicore.com/documentation/serre/scenario.html


Dossier 2 (à rendre le premier cours après les vacances de Noël)

Problématique :
Comment l'étude de la cellule autotrophe permet-il de mettre en évidence la complémentarité des deux grands types de métabolisme ?

Voir un
exemple de plan possible.
Quelques liens utiles :
 


 


Dossier 3 (à rendre le premier cours après les vacances d'hiver)

Problématique :
Comment mettre en évidence un parallélisme entre les variations climatiques, de l'environnement et du niveau des océans au cours des temps géologiques ?

Voir un
exemple de plan possible.
Quelques liens utiles :
http://www.ens-lyon.fr/Planet-Terre/Infosciences/Histoire/Temps/Articles/calendar-histoire.html


Dossier 4 (à rendre le premier cours après les vacances de printemps)

Problématique :
Comment le principe de la transgenèse a-t-il permis la mise sur le marché d'organismes génétiquement modifiés, ou de produits de ces organismes ?

Voir un
exemple de plan possible.
Quelques liens utiles :




Repost 0
10 avril 2007 2 10 /04 /avril /2007 23:19

Alors qu'ils font passer les fameux TPE - travaux pratiques encadrés -, qui comptent pour le bac, les enseignants vouent la Toile aux gémonies. En ligne de mire, le site Wikipédia, pillé par les futurs bacheliers.

 
AU LYCÉE privé Louise-de-Marillac, dans le Quartier latin, à Paris, le professeur d'économie se désespère : « Lorsque je leur demande de faire un travail de réflexion, les ­élèves s'empressent de recopier l'encyclopédie Wikipédia sur Internet. Ils plagient, sans même recouper leurs informations. » Ce type de récrimination est fréquent en salle des profs. Surtout lorsqu'il est question des travaux personnels encadrés (TPE), dont la note compte pour le bac.
 
Les sujets sont « suffisamment flous » pour que les élèves « recopient intégralement un blog, un site Internet et surtout Wikipédia, qui est devenu la référence par excellence. L'idée d'ouvrir un livre ne leur vient quasiment jamais à l'esprit », déplore Françoise Gonzales, professeur de lettres au Mans (Sarthe).
 
« Mes parents aussi utilisent Wikipédia ! », lui répondent, narquois, ses élèves de se­conde et de première. La prestation orale de l'élève qui présente ses travaux devant la classe « permet toutefois de détecter les pla­giaires », nuance l'enseignante.
 
Wikipédia, qui existe depuis janvier 2001, est une encyclopédie à laquelle tout le monde peut participer et qui propose aujourd'hui plus de 1,5 million d'articles en anglais, près de 520 000 en allemand, près de 420 000 en français et des contributions en 229 langues. Le site compte plus de 30 000 rédacteurs actifs. Les élèves, mais aussi les enseignants, utilisent ces textes de plus en plus.
 
« Certains professeurs sont réticents à son utilisation car son contenu n'est pas validé », observe Olivier Ricou, enseignant-chercheur à l'Epita (École pour l'informatique et les techniques avancées). « Ce manque de certification » est souvent reproché à l'encyclopédie préférée des internautes, note-t-il. « Cette remarque n'est malheureusement pas complètement fausse », reconnaît Ricou. Comme en témoigne la fausse information publiée pendant plusieurs mois sur le site qui indiquait que John Lawrence Seigenthaler, ancien assistant de Robert Kennedy, était « soupçonné d'avoir été directement impliqué dans les assassinats de John et Bobby Kennedy ».
 
Le degré de fiabilité change d'un article à l'autre : c'est le fonctionnement même de l'encyclopédie. Certaines contributions ne comptent parfois qu'un seul auteur quand d'autres confrontent les points de vue de dizaines de personnes. Auteur de plusieurs articles sur des villages français ou des notions de généalogie, Sébastien Caroux, avocat, y a glissé volontairement plusieurs erreurs : « Personne n'a rien remarqué. Mais il faut dire que mes articles ne doivent pas passionner les foules... »
 
Repérer les fraudeurs
 
Au reste, la revue scientifique Nature a souligné récemment que la qualité de Wikipédia était proche de celle de l'encyclopédie Britannica. « Les enseignants préfèrent toutefois appliquer le principe de précaution qui veut qu'on ne donne pas à des élèves un document dont le niveau d'exactitude est inconnu », explique Olivier Riou.
 
Serge Pouts-Lajus, consultant à la société Éducation et territoires et expert en nouvelles technologies, ne voudrait pas que les nouvelles technologies soient seules rendues « responsables » de la ­triche dans l'enseignement.
 
« Certes, Internet favorise le plagiat et le copier-coller en le rendant plus facile, mais c'est aussi cet outil qui permet de démasquer les co­pieurs », affirme-t-il dans une interview de l'Agence éducation, emploi, formation (AEF). Selon lui, à partir du moment où les pro­fesseurs sauront repérer efficacement les fraudeurs, ils se rendront compte qu'Internet permet au contraire de « lutter efficacement contre la triche ».
 
Depuis cette rentrée, l'enseignement supérieur, plus armé que l'enseignement secondaire, commence à contrer les plagiaires de Wikipédia et d'autres sites avec leurs propres armes. Les logiciels antiplagiat se développent à HEC, Limoges, Lyon, Aix-Marseille. Certaines écoles ont également mis en place des chartes éthiques, comme l'ESIEA (École supérieure d'informatique électronique automatique). Depuis 2006, cette école fait signer à ses 1 570 élèves une charte de non-plagiat. L'établissement est parti du constat que « tous les étudiants ont recours à Internet pour élaborer leurs travaux, mais que seul un quart d'entre eux déclare ne pas faire de copier-coller ».
 
Les travaux des étudiants sont désormais « soumis à une analyse automatique qui repère le degré de plagiat en fonction des sources originales : Internet, bases de données, ouvrages numérisés, et même travaux d'anciens élèves ».
MARIE-ESTELLE PECH.
Publié le 10 avril 2007 - Le figaro.fr
Actualisé le 10 avril 2007 : 08h18
Repost 0
20 mars 2007 2 20 /03 /mars /2007 20:09

Températures terrestres moyennes anormales de décembre à février depuis 1880 selon la NOAA (l'Administration américaine océanique et atmosphérique ) - Publié dans Le Monde.fr du 16 mars 2007.

Repost 0
19 mars 2007 1 19 /03 /mars /2007 20:49

PERREAULT, Nicole. « Le plagiat et autres types de triche scolaire à l’aide des technologies une réalité, des solutions », publié dans Profweb le 17 janvier 2007. [En ligne] http://site.profweb.qc.ca/index.php?id=87

Un fichier au format pdf (nécessite Acrobat Reader) à lire et relire avant de faire un dossier de recherche (1S ou TS, un TPE, un mémoire de faculté...). Je vous conseille tout particulièrement les chapitres suivants :

Solutions de détection....................................................................13

RÉFÉRENCES UTILES.................................................................15

Ce fichier fourmille de liens Internet tous plus intéressants les uns que les autres, vous y apprendrez comment certains font pour tricher, et comment d'autres développent des stratégies élaborées pour repérer et punir les tricheurs (ou pour faire croire qu'ils savent comment faire).

Un remake de la lutte du pot de fer contre le pot de terre ! Vae Victis !

 

TRUCS ET ASTUCES.....................................................................14

 

LOGICIELS DÉTECTEURS DE PLAGIAT...................................14

Repost 0
21 février 2007 3 21 /02 /février /2007 00:14
Greenpeace dénombre un chiffre record de disséminations d'OGM dans le monde en 2006
 
L'association écologiste internationale Greenpeace a affirmé, lundi 19 février, avoir recensé en 2006 un nombre "record" de cas de "contaminations" de l'agriculture conventionnelle par des organismes génétiquement modifiés (OGM). Greenpeace dénombre vingt-quatre cas de"disséminations involontaires, plantations illégales et dommages à l'agriculture liés aux cultures OGM" sur la planète, contre un précédent record de vingt et un relevés en 2005.
Arnaud Apoteker, chargé de la campagne OGM de Greenpeace France, commente, dans un communiqué : "Voilà qui prouve bien que plus les cultures OGM se développent, plus elles contaminent les autres cultures et l'environnement."  Le cumul des disséminations depuis dix ans représente cent quarante-deux cas, note Greenpeace dans un rapport réalisé conjointement avec l'ONG britannique Genewatch.

DIX CAS EN EUROPE EN 2006, DONT DEUX SPÉCIFIQUES À LA FRANCE

Sur les vingt-quatre cas recensés en 2006, Greenpeace en relève dix sur le territoire de l'Union européenne, dont deux spécifiques à la France. L'un d'eux concerne les semences de maïs conventionnel d'importation, dont près du quart contenait des traces d'OGM en 2005, selon un rapport confidentiel du ministère de l'agriculture, révélé par Le Monde le 20 septembre 2006.

Arnaud Apoteker affirme : "De plus en plus d'agriculteurs achètent à leur insu des semences contaminées et se retrouvent à cultiver du maïs OGM." Le maïs transgénique est le "plus contaminant", affirme Greenpeace, selon laquelle cette culture a été impliquée dans cinquante épisodes de contamination depuis dix ans, dont sept en 2006.

Dix ans après que l'on a commencé à cultiver à grande échelle les plantes transgéniques en Amérique du Nord, elles couvrent 102 millions d'hectares dans le monde en 2006, soit 13 % de plus qu'en 2005, selon les semenciers producteurs d'OGM. Cela représente près de 7 % des terres arables de la planète. En 2007, au moins 30 000 hectares de maïs transgéniques pourraient être cultivés en France, contre 5 000 hectares en 2006 et moins de 1 000 hectares en 2005, estime-t-on chez Limagrain, la maison mère du semencier Vilmorin.

LEMONDE.FR | 20.02.07 | 11h39  •  Mis à jour le 20.02.07 | 13h17

Repost 0
21 février 2007 3 21 /02 /février /2007 00:07

Un tabac OGM pour fabriquer des molécules thérapeutiques

Du tabac pour lutter contre le cancer ? L'idée est avancée par Librophyt SA, une start-up française créée en 2003, qui vient de demander l'autorisation de procéder à des essais en champ d'une version transgénique de cette plante. Ce tabac a été génétiquement modifié pour produire une molécule de la famille des diterpénoïdes, proche des célèbres Taxol et Taxotère, utilisés dans la lutte contre les cancers du sein et de l'appareil génital féminin.
S'il est autorisé, cet essai réalisé sur une surface de 1 hectare pourrait commencer dans la commune d'Allemanche (Marne), à partir de début avril. Il devrait permettre de produire 100 grammes de principe actif, synthétisés au niveau des feuilles de la plante, à laquelle deux gènes d'if ont été "greffés".

"On en est encore au stade de la preuve de concept", indique Alain Tissier, le créateur de Librophyt SA. Cet ancien chercheur au Commissariat à l'énergie atomique (CEA) à Cadarache (Bouches-du-Rhône), où la jeune société a ses locaux, attend beaucoup de cet essai en champ. L'objectif étant de vérifier le bon rendement de ces "usines" à molécules, si d'aventure elles devaient produire un jour de grandes quantités de médicaments. Et de rassurer les investisseurs quant à la stratégie poursuivie.

A l'origine, Librophyt espérait pouvoir faire produire par la plante un des précurseurs directs du Taxol et du Taxotère, actuellement extraits de l'if. Mais il est apparu que la synthèse par cet arbre de ce composé était bien plus complexe que prévu, et qu'elle impliquait de nombreux gènes dont plusieurs restent à découvrir.

La jeune société s'est donc recentrée sur la production par le tabac de précurseurs moins complexes, des taxanes, pour les confier à des chimistes afin que ceux-ci leur adjoignent des "fonctionnalités" par synthèse classique. "Notre ambition est de révéler de nouvelles molécules et de les modifier pour découvrir de nouvelles activités biologiques", résume Alain Tissier.

L'intérêt du tabac sauvage, Nicotiana sylvestris, est que ses feuilles sont couvertes de cellules, les trichomes, que l'on retrouve aussi dans la menthe ou d'autres plantes aromatiques, spécialisées dans la production d'huiles essentielles.

L'un des savoir-faire de Librophyt consiste à détourner ces glandes, par génie génétique, pour leur faire produire des taxanes, qu'il est ensuite aisé d'extraire. La start-up a déjà testé la technologie pour produire non pas des molécules à vocation thérapeutique, mais destinées à la parfumerie.

 

CHIMIOTHÈQUES

La constitution par OGM de "chimiothèques" dont on espère tirer des médicaments est en plein essor. Plusieurs sociétés utilisent des bactéries du genre streptomyces. D'autres font produire du lait ou des oeufs contenant des principes actifs par des mammifères ou des poules transgéniques.

Librophyt SA parie sur le tabac, capable de mieux supporter la synthèse de molécules actives, parfois toxiques pour les micro-organismes. Avant elle, Mersitem Therapeutics avait misé sur le maïs pour produire de la lipase, une protéine destinée à lutter contre des troubles liés à la mucoviscidose.

Mais plusieurs de ses essais en champ ont été détruits par les "faucheurs volontaires", au motif notamment que cette plante pourrait contaminer les variétés alimentaires.

Plante d'ornement, Nicotiana sylvestris, à ne pas confondre avec le tabac à fumer, ne peut nourrir ces craintes. Sa version transgénique, espèrent ses promoteurs, sera donc peut-être épargnée par les arracheurs.

Hervé Morin

LE MONDE | 20.02.07 | 18h40  •  Mis à jour le 20.02.07 | 18h40

Repost 0
6 février 2007 2 06 /02 /février /2007 12:39

Repost 0
31 janvier 2007 3 31 /01 /janvier /2007 19:29

Le site France 5 met à disposition des enseignants et de leurs élèves de courts extraits d'émissions qui peuvent servir à illustrer un cours.

Vous les trouverez classés par champ disciplinaire dans la rubrique « coté profs » du site. 

En ce moment : le climat  ........  comprendre les mécanismes du climat... le trou de la couche d'ozone, la dégradation climatique...

Repost 0
31 janvier 2007 3 31 /01 /janvier /2007 19:19

Un collègue (Alexandre Habets, père de Mr Habets, professeur au collège Vauban) me signale que le le n° d'octobre de "Biofutur" "Impacts des changements climatiques" fournit des données pertinentes sur les changements climatiques.

A voir sur le site Biofutur

Le n° du volume : 25/270 - 2006, pour la recherche.

Repost 0
31 janvier 2007 3 31 /01 /janvier /2007 18:42

Colloque sur le changement climatique au Sénat
« Organisé par l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques, ce colloque, tenu à Paris le 29 juin, a réuni plusieurs tables rondes sur les questions du réchauffement climatique, du pic pétrolier, et de la production énergétique. Particularité de ce colloque, les tables rondes associent scientifiques, politiques et acteurs économiques (assurances, pétroliers etc). »
Site du Sénat
Site de l'Assemblée Nationale

Cartographie de la canicule
"La Nasa propose deux cartes des températures anormales en juillet 2006 de part et d'autre de l'Atlantique. Changeant d'échelle elle montre également les variations locales à Atlanta (en 3D) et à New York et propose une solution : planter les toits."
Cartes :
Site de la NASA Carte 1
Site de la NASA Carte 2

Repost 0