Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Blog SVT Lycée Vauban 08600 Givet
  • Blog SVT Lycée Vauban 08600 Givet
  • : Blog pour tous les élèves du Lycée Vauban (Givet - 08600) ayant Mr Janvier comme professeur de S.V.T.
  • Contact

Messages

Cette rubrique s'adresse aux 
élèves du  Lycée Vauban 
08600 Givet

Tales 

Banque de sujets de baccalauréat en SVT.

Tales Planning des devoirs du samedi matin

1S 

TPE 2010-2011 : Thèmes et fiches pédagogiques.

  Tous

Le blog de Mr Sauvanet (Professeur de PC au Lycée Vauban).
Projekt  Comenius : le blog multilingue du Projet Coménius.

Tous Forum d'entraide du lycée Vauban.

Tous

Programmes officiels de SVT en collège.
Programmes officiels de SVT en Lycée.

Forum national des SVT.

 Tous

Orientation : Partez à la découverte de témoignages d'anciens élèves sur leur parcours scolaire, universitaire et professionnel. N'hésitez pas à leur poser des questions par le biais des commentaires (exemple).

Rechercher

Coups de coeur

Le fabuleux destin du Pingouin :
Ma photo Par Lydie.
Blog de la science facile à
comprendre et amusante.
Les animaux, leur vie, 
leurs amours... 


cabougeensvt
Ca bouge en SVT...

Un blog Dynamique pour

les élèves de collège

 

Site SVT de Madame Laroche Peltier

Groupe Facebook cours, exercices

corrigés de SVT niveau lycée

Archives

Présentation du blog

svt.jpgBienvenue à tous,


Un blog en direction des élèves de Seconde, Première L, Première S et Terminale S Spécialité S.V.T...

Vous y trouverez, continuellement réactualisés :

  • des compléments concernant les cours, TP, TD...
  • des éléments de correction des évaluations...
  • des informations sur le baccalauréat, l'épreuve d'E.C.E, les T.P.E...

Et plein d'autes choses pour vous aider et vous permettre de mieux gérer votre travail personnel...
Un blog à visiter régulièrement, je vous conseille d'ailleurs de le faire au moins une fois par semaine pour récupérer les documents mis en ligne et enrichir ainsi votre cours ou vos CR de TP...
  

<= Abonnez-vous à la "NewsLetter" ci-contre, vous serez automatiquement prévenus de la parution d'un article...

<= Les articles sont classés par "Catégories", cliquez sur celle qui vous concerne...  

Bonne découverte de ce blog et n'hésitez pas à déposer des commentaires !

Pour me contacter c'est =====> ici <=====

(Merci de me prévenir si des liens ne sont plus valides)

Ci-dessous, vous trouverez les extraits des 15 dernières publications sur le blog. Cliquez sur les titres pour voir l'intégralité de l'article, afficher les images et avoir accès aux liens qu'il contient.

14 décembre 2007 5 14 /12 /décembre /2007 18:08

La Terre : planète en équilibre fragile ?

La notion délicate de fragilité

La planète Terre, en tant que sphère de 6.1024 kg, n'est pas fragile. L'environnement non plus, puisque depuis les ∼4 milliards d'années d'existence de la vie, il a supporté bien des avatars, et s'en est toujours remis...

Ce qui est fragile, c'est l'environnement sous la forme que nous connaissons aujourd'hui. Dix degrés de plus seraient certes fatal pour une bonne partie de la biosphère, mais ne le serait pas, ni pour la Terre, ni pour la vie en général. Ainsi, les conditions régnant sur Terre aujourd'hui sont effectivement facilement « modifiables », ce qu'on peut qualifier de « fragile ».

La notion d'équilibre et de couplages entre les enveloppes

Face à cette notion, il faut considérer d'abord qu'il existe des facteurs « amortissants », qui retardent les effets mais qui ne régulent rien. Par exemple, une augmentation du CO2 est limitée par sa dissolution dans l'océan. Cette limitation est provisoire. Elle s'arrêtera théoriquement quand l'océan aura absorbé tout ce qu'il est capable d'absorber.

Figure 1. 
La circulation océanique générale

Elle s'arrêtera même avant. Le CO2 se dissout dans les eaux polaires froides. La circulation océanique générale entraîne un enfoncement du CO2 dans l'océan Atlantique profond et une migration vers le Pacifique. Ce CO2 ressortira dans 2000 ans au nord d'Hawaii. Quoique l'on fasse, dans 2000 ans, le Pacifique « recrachera » le CO2 qui est absorbé aujourd'hui dans l'Atlantique Nord.

Il y a aussi des boucles de régulations : Comme pour les régulations du milieu intérieur des vertébrés (glycémie par exemple...), il existe de nombreuses boucles de rétroactions entre les différentes enveloppes du globe et des paramètres externes comme la température. Certaines de ces interactions sont négatives et donc tendent à amortir les variations, d'autres sont positives, et tendent à les exagérer.

Exemples de rétroaction positive et négative sur la température terrestre

Prenons l'exemple d'une légère augmentation de température pour une cause x (variation d'un paramètre orbital par exemple). Cette augmentation de température diminuera la solubilité du CO2 dans l'océan, donc augmentera la quantité de CO2 atmosphérique, ce qui augmentera l'effet de serre, qui augmentera la température, et ainsi de suite, avec effet boule de neige. Cette boucle de rétroaction fonctionne « géologiquement vite », c'est-à-dire à la vitesse de réaction des océans. C'est vraisemblablement ce qui se passe depuis 3 millions d'années : de très faibles variations d'ensoleillement (Milankovich) ont probablement provoqué d'énormes variations climatiques.


Figure 2. 
Exemple de boucle de rétroaction positive.

A l'opposé, une augmentation de température va favoriser l'altération continentale. Cette altération (notamment des plagioclases, silicates calciques) va libérer des ions Ca2+, qui vont piéger du CO2 sous forme de CaCO3 et vont donc diminuer le CO2 atmosphérique (CaSiO3 + CO2 → CaCO3 + SiO2, réaction qui consomme irréversiblement du CO2). La diminution du CO2 atmosphérique va entraîner une diminution de l'effet de serre et donc une diminution de la température (effet modérateur). Cette rétroaction est beaucoup plus lente, car elle fait intervenir l'altération continentale, phénomène lent.


Figure 3. 
Exemple de rétroactions positive et négative sur la température terrestre

Bilan

Le climat de la Terre est donc la somme de n interactions de ce genre, rapides ou lentes, positives ou négatives, qui sont loin d'être toutes comprises. Toute modélisation fiable est donc impossible. Mais les deux exemples cités plus haut montrent que la quantité de CO2 peut, par son augmentation, complètement perturber notre environnement actuel à brève échéance (quelques siècles), mais qu'à l'échelle géologique, tout peut redevenir comme avant en quelques millions d'années (même si ce sera trop tard pour nous !).

Remarquons enfin que de telles perturbations ont lieu naturellement. Depuis le début de l'ère primaire, le taux de CO2 (qui était de 5 à 10 fois la teneur actuelle au début du paléozoïque) varie sans cesse entre 0,5 fois la teneur actuelle (au Carbonifère), jusqu'à 5 fois la teneur actuelle (au Crétacé) et même 20 fois la teneur actuelle au début de l'Ordovicien. Cela n'a pas été la fin de la Terre, ni même de la vie, mais la fin de très nombreux environnements

Partager cet article

Repost 0

commentaires